André de Koh-Lanta : « Mon aventure a changé ma vision de l’entreprise »

 « Ce jeune homme humble, souriant, courtois et qui a la tête sur les épaules m’a ému », confiait Denis Brogniart, présentateur de l’émission Koh-Lanta sur Twitter. Voilà une description qui va comme un gant à André Deleplace, vainqueur de l’édition 2017, que nous avons rencontré peu de temps après sa consécration. Il revient sur son aventure rocambolesque et fait le parallèle entre sa vie sur l’île et le monde de l’entreprise.     

articleImage

André, tout d’abord félicitations pour votre victoire à Koh-Lanta ! Selon vous comment avez-vous pu aller jusqu’au bout de cette aventure éprouvante ?

Merci ! Je pense que ce qui a pu faire la différence, c’est mon côté sympathique. Que ce soit avant la réunification des équipes comme après, ma bonne humeur est peut-être ce qui a fait pencher la balance de mon côté lors du dénouement final. Bien sûr, ce n’était pas calculé, c’est comme ça que je suis au naturel ! Je suis extrêmement content d’avoir gagné Koh-Lanta. Le fait de ne pas voir mes proches pendant longtemps, de manquer de nourriture et de confort, c’était dur, c’est sûr. Mais je n’ai aucun regret. Si on me reproposait une telle aventure, je signerais direct’ !  

 

Selon vous, quels sont les points communs entre la vie sur Koh-Lanta et le monde de l’entreprise ?

Ce qui est sûr, c’est que mon aventure a changé ma vision de l’entreprise. En fait, le monde de l’emploi peut aussi être vu comme un jeu, il faut se battre au maximum pour atteindre son but, tout en respectant les autres et la hiérarchie. Sur l’île, nous sommes confrontés à la même problématique : atteindre un objectif précis. Et pour le faire, on n’a d’autre choix que de se serrer les coudes. Au début, c’est un peu comme si on rencontrait de nouveaux collègues. J’essayais de leur parler et de m’adapter à leur façon de travailler tout en restant moi-même. Et puis des leaders ont émergé naturellement pour coordonner les équipes. La différence majeure avec le monde du travail, c’est qu’on échappe aux tracas du quotidien. On ne pense qu’au jeu et aux prochaines épreuves.  

 

Si votre prochain manager devait être un aventurier de Koh-Lanta, qui serait-il ?

Romain, sans hésiter ! C’est un leader naturel. Il est proche de ses coéquipiers, clair et précis dans les actions qu’il faut entreprendre, et sait se montrer autoritaire quand il le faut. Le tout, sans forcer ! Il n’y a jamais eu de prise de bec avec lui. Pour moi, il est la définition du manager idéal. Denis (Brogniart, le présentateur de l’émission - ndlr) pourrait lui aussi être mon manager. Il a une certaine prestance, une notoriété, tout ça… C’est vraiment quelqu’un de charismatique. On sent que c’est un patron sur le plateau.

 

Qu’est-ce que cette aventure a changé pour vous ?   

Elle m’a permis de gagner énormément en confiance en moi. Je sais de quoi je suis capable, je vais tenter plus de choses, et me battre jusqu’au bout pour atteindre mes objectifs. Je ne vais plus hésiter à sortir de ma zone de confort, à aller de l’avant, entreprendre, prendre des initiatives… Je le ressens déjà dans mon métier de commercial. Cette aventure m’a fait découvrir de nouvelles capacités, j’ai plus de facilités... et maintenant les clients m’accueillent plus chaleureusement grâce à mon image !  

 

La question que pourrait vous poser un recruteur… Où vous voyez-vous dans 10 ans ?

Mon but est de me lancer dans l’animation. C’est ce que je veux faire depuis tout petit. Il faut que je tente le coup, maintenant je n’ai plus froid aux yeux, je n’ai plus peur de me projeter ! J’aimerais animer des conférences et expliquer en quoi le sport est primordial pour les employés en entreprise, en quoi il aide à la cohésion d’équipe. L’aventure Koh-Lanta en est un parfait exemple ! Sinon, je continuerai mes études de commerce et travaillerai pourquoi pas dans une start-up. J’aime l’état d’esprit qui règne dans ces entreprises, les gens sont toujours très passionnés par ce qu’ils font. Et pourquoi pas monter la mienne ?

 

Merci André, et encore félicitations !

Retrouvez le profil d’André Deleplace sur Viadeo, peut-être acceptera-t-il une demande de contact 😉  

 

*Copyright photo : C.Schousboe ALP/TF1/Starface