Les entreprises franciliennes rivalisent d’ingéniosité pour attirer les cadres

Présence de nombreux sièges sociaux, diversité de secteurs imbattable, attractivité indéniable, recrutements permanents associés à une pénurie de talents : la région de la capitale a tout pour séduire les candidats à la recherche d’un emploi.

articleImage

L’Île-de-France, ce sont près de 420 000 intentions d’embauche cette année, dont plus de 116 000 concernent les cadres. Selon l’APEC, c’est l’informatique qui en recrute le plus (un quart des offres d’emploi), suivie des études et R&D, du commercial-marketing, de la finance-comptabilité et de l’exploitation tertiaire (médical, social, culturel, formation, banque, assurance, immobilier, tourisme, transport).

 

Des recrutements difficiles, des entreprises attractives

Parce que nombre de ces recrutements sont jugés difficiles (56 % chez les ingénieurs et cadres d’étude, R&D en informatique, chefs de projets informatiques selon l’enquête Besoins en main-d’œuvre de Pôle emploi), les entreprises rivalisent d’ingéniosité pour attirer et fidéliser les meilleurs talents. Certaines entreprises savent mieux parler à leurs salariés que d’autres. C’est le cas des 5 mieux notées sur Viadeo pour la région : le Groupe Caisse des Dépôts, Mbda, Robert Bosch France, Itg et le Réseau de transport d’électricité.

 

Des salaires plus élevés, des avantages différents

Outre un salaire médian plus élevé (51 000 euros bruts annuels contre 45 000 pour le reste du territoire), les cadres franciliens bénéficient d’avantages différents, rapporte une étude de l’APEC datant de février 2017. Ils sont plus nombreux à avoir droit à des tickets restaurants ou à un restaurant d’entreprise (75 % contre 57 %), au financement partiel ou total du coût des transports (56 % contre 29 %) et au financement d’activités culturelles ou sportives (24 % contre 10 %).

 

1

Petits-fils

4,70

2

Arcatem

4,64

3

Zenika

4,58

4

Octo Technology

4,53

5

Aptiskills

4,52