Ferdinand Mayega

Ferdinand Mayega

Journaliste indépendant, essayiste, conférencier et chercheur

Propose son expertise
 

En poste chez Journaliste indépendant,essayiste, chercheur et conférencier

 

    En résumé

    Ferdinand MAYEGA est un journaliste-essayiste,chercheur et conférencier. Je suis bilingue. Depuis 1997, j'exerce le métier de journaliste. J'ai été journaliste généraliste,puis successivement spécialisé dans l'information en environnement et en économie. Passionné de reportages, j'ai été lauréat en 2007 à la mention honorable du Prix International d'Excellence en Journalisme de l'Union Catholique Internationale de la Presse( UCIP) dont le siège est Genève en Suisse. Ce Prix récompensait deux reportages effectués en 2006 au Bénin au sujet du processus de démocratisation de ce pays et les souvenirs de l'esclavage et de la traite négrière à Ouidah, cité balnéaire, historique et lieu du souvenir tragique du contact entre l'Afrique et l'Europe. Prix décerné en juin 2007 lors du mondial de l'UCIP à l'université de Bishop's à Sherbrooke au Canada. Je suis un spécialiste de la diaspora africaine et incontestablement l'un des meilleurs reconnus à travers le monde. Je suis chercheur associé au Centre de Recherche Pluridisciplinaire sur les Communautés d'Afrique noire et de Diasporas basé à Ottawa au Canada. Auteur de nombreux articles et d'un ouvrage édité en juin 2010 sur le sujet de la diaspora africaine et le développement de l'Afrique, j'ai aussi participé à un ouvrage collectif sur la question centrale du développement de l'Afrique avec la diaspora comme un des moteurs de son développement. Je développe des idées et de l'expertise sur cette question depuis plusieurs années. À ce titre, je suis le premier et unique chercheur en études diasporiques dans le monde a avoir proposé la création de ce que j'appelle l'Indice de Visibilité d'un Pays par sa Diaspora(IVPD) encore appelé l'Indice Ferdinand MAYEGA . Cet indice serait un outils statistique et médiamétrique du rayonnement d'un pays par sa diaspora au cours d'une année au même titre que l'IDH et d'autres indicateurs qui permettent de mesurer le progrès d'un pays. Cet indicateur a été proposé la première fois dans un article de recherche publié qui avait pour titre: " La Diaspora du monde en Afrique dans l'Antiquité et le Moyen Age". Mon travail de journaliste, d'essayiste et de chercheur m'a permis d'avoir de nombreuses sollicitations pour donner des conférences dans plusieurs instituts de recherche, Cégeps au Québec et universités en Afrique et en Occident tels que l'Institut Panafricain pour le Développement(IPD), une école supérieure de formation de cadres de développement au Cameroun, les universités Laval à Québec, d'Ottawa, de Sherbrooke, du Québec à Montréal, de Trois-Rivières, le Cégep de Trois-Rivières, l'etc. Bosseur hors pair, passionné de lecture, des livres, de connaissance et véritable encyclopédiste, j'ai développé mon vaste champ de connaissance depuis mon jeune âge à 10 ans lorsque je me suis inscrit personnellement pour la première fois au Centre Culturel Français(CCF) de Douala dans la capitale économique du Cameroun. Fils de pauvre et orphelin à 3 ans, je devais marcher plusieurs km à pied en prenant le risque pour un enfant de cet âge pour aller lire et emprunter les livres au CCF devenu l'Institut Français de Douala. Si l'école m'a permis de prendre goût au savoir, je suis essentiellement avant tout un self made man, un pur produit du learning by doing qui pense que Paul Valéry avait raison d'affirmer que le diplôme est mortel de la culture. Mon amour pour la culture a permis de faire de moi un intellectuel pluridisciplinaire et un journaliste curieux qui veut repousser constamment beaucoup plus loin ses limites pour atteindre les sphères les plus élevées de la connaissance. Mon souci est d'ouvrir la voie à d'autres historiens de l'instant et pédagogues de la masse mais aussi aux jeunes chercheurs africains en sciences sociales de s'intéresser au sujet de la diaspora africaine dans la perspective du développement durable de l'Afrique. Chroniqueur d'une émission sur l'Afrique sur la radio de l'université d'Ottawa, je suis passionné par le bénévolat.

Parcours

 

Spécialiste de la diaspora africaine et son apport au développement

Chez Journaliste indépendant,essayiste, chercheur et conférencier

De juin 2007 à aujourd'hui
Le développement de l'Afrique est une priorité dans mes recherches sur la diaspora africaine. J'ai mené 5 ans de recherche sur la diaspora africaine d'Amérique du Nord, notamment du Canada. Depuis mai 2012, je poursuis des recherches en Europe, notamment en France pour étudier la diaspora africaine ...
Lire la suite

Langues parlées

 
  • français
  • anglais